fbpx
Hypertension artérielle
16 mai 2017
Sports d’hiver à l’extérieur par temps froid
23 janvier 2018

Tabagisme et activité physique

Les dernières statistiques au Québec (2013-2014) sur le tabagisme indiquent que 17 % des hommes et 14 % des femmes fument quotidiennement[1]. Par contre, ce nombre tend à diminuer chaque année en raison des campagnes publicitaires importantes faites sur les effets néfastes du tabac.

En théorie, arrêter de fumer est faisable mais en pratique, le défi est de taille. D’où l’importance d’utiliser tous les bons outils pour alléger et traverser cette épreuve.

Plusieurs études ont été effectuées pour connaître les effets que pouvaient procurer l’activité physique durant la première année de cessation du tabagisme. Voici un survol des effets observés de l’activité physique :

  • au moment d’arrêter de fumer, diminue les symptômes de sevrage et augmente la capacité de maintenir la décision d’arrêter de fumer;
  • améliore les symptômes d’anxiété, de stress et les difficultés reliés au sommeil;
  • aide à limiter la prise de poids découlant de l’arrêt de l’usage du tabac;
  • augmente la confiance en soi et donne une sensation de contrôle qui favorise le maintien de la cessation; et
  • libère des endorphines qui procurent un sentiment de bien-être tout en diminuant l’humeur négative et la déprime.

Les effets de l’activité physique sur le sevrage tabagique et sur l’humeur se font sentir rapidement dès le début de l’activité et peuvent se poursuivre jusqu’à 50 minutes après l’activité. L’intensité de l’activité n’a pas une très grande importance sur les effets ressentis. Autrement dit, même une activité aérobie de faible intensité (e.g. marche rapide) procure des effets bénéfiques rapides sur les symptômes de sevrage et d’humeur.  Des aspects positifs de l’exercice physique ont aussi été observés lors de certains types d’exercices de musculation isométrique (qui consistent à contracter les muscles pendant une certaine période de temps sans en changer la longueur).

 

Comment l’activité physique peut aider les symptômes de sevrage tabagique?

Au niveau des symptômes de sevrage, une des hypothèses soulevée par les chercheurs est que l’activité physique et la nicotine agissent sur les mêmes hormones du cerveau. Par conséquent, si le manque de nicotine fait baisser le taux d’une hormone (e.g. le cortisol) et que l’activité physique fait augmenter cette dernière, le corps ne ressent pas le symptôme de sevrage.

En plus d’aider au symptôme de sevrage, l’activité physique augmente le métabolisme et la dépense calorique qui atténue la prise de poids lors de l’arrêt.


Est-ce que l’activité physique remplace les aides pharmaceutiques?

Les gens qui ont arrêté de fumer disent souvent que ce moment a été l’un des plus difficiles de leur vie. Donc, une fois que la volonté y est, le but est de réussir à passer au travers des premières semaines et premiers mois. D’où l’importance d’utiliser toutes les alternatives qui vous sont proposées pour y parvenir (e.g. gommes à la nicotine, etc.). Bien que l’activité physique ne soit pas l’ultime solution, elle peut de toute évidence vous apporter un soulagement des symptômes de sevrage et vous procurer un effet de bien-être physique et mental.


Je ne suis pas très actif et commencer à faire de l’activité physique pendant que j’arrête de fumer ; c’est trop difficile…

En effet, changer son mode de vie et commencer à bouger n’est pas si facile. C’est pour cette raison qu’il est important de commencer progressivement pour que l’activité physique vous procure tous ses bienfaits et non des conséquences néfastes (blessures, découragement, etc.). Un encadrement par un kinésiologue afin de débuter votre programme selon vos capacités est essentiel. Les premières séances serviront à vous guider dans l’exécution de votre nouveau programme d’exercice. Votre kinésiologue attitré pourra vous superviser et vous rassurer sur votre progression et surtout vous aidera à rester motiver!

[1] Institut national de santé publique Québec 2001-2017, Gouvernement du Québec
[https://www.inspq.qc.ca/santescope/syntheses/fumeurs-quotidiens]

Contactez les professionnels de Kinik pour un programme d’exercices spécifiques à l’hypertension artérielle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *